Des corbeaux pour vous retrouver…

Si vous vous perdez en forêt, des corbeaux pourraient bien, bientôt, être en mesure de vous retrouver rapidement.

http://www.journaldemontreal.com/2014/12/09/des-corbeaux-dresses-pour-retrouver-des-gens-en-foret

L’entreprise Zoo Académie de Nicolet est en train de dresser trois corbeaux pour retrouver des gens perdus en forêt. Ils devraient être en mesure de repérer des humains d’ici deux ans.

Actuellement, à la vue d’une simple poupée de la forme d’un enfant, ils s’agitent et crient.

Les trois corbeaux, Bordeaux, Shiraz et Malbec ont été attrapés en Gaspésie et ont dû, dès l’âge de deux semaines, socialiser avec des êtres humains. Maintenant âgés de cinq mois et demi, ils sont entraînés en bordure du fleuve Saint-Laurent avec la comportementaliste Jacinthe Bouchard de l’entreprise Zoo Académie.

Grâce à leur vision très développée, les corbeaux seraient en mesure de percevoir de loin un humain dans la forêt. Le corbeau aviserait alors des équipes de recherche au sol. «On va gagner beaucoup de rapidité pour trouver les gens dans le bois!» prétend Mme Bouchard. Si les chiens utilisent surtout leur odorat, le corbeau bénéficie d’un regard perçant du haut des airs et est en mesure de distinguer les couleurs.

Comme un chien

Dresser un corbeau ou un chien est semblable. La première étape a été celle du «aime-moi», afin d’habituer les corbeaux à la présence humaine. Ensuite, l’objectif a été de les conditionner à crier au son d’un coup de sifflet. Pour une récompense, les trois oiseaux ne se sont pas fait prier. «Ça a pris 20 minutes», illustre Mme Bouchard.

Maintenant, ils sont à l’étape d’obtenir la récompense lorsqu’ils hurlent au bon moment, c’est-à-dire quand ils voient un mannequin en forme d’un enfant.

Une fois que Bordeaux, Shiraz et Malbec seront bien conditionnés à hurler et à s’agiter à la vue de la poupée, celle-ci changera de vêtements, et de forme. Par la suite, elle sera placée à des endroits plus difficiles à repérer, puis un véritable être humain se substituera à la poupée. L’objectif ultime, c’est que le corbeau signale tout élément qui ne cadre pas dans la forêt.

Les corbeaux sont de plus en plus rares au Québec. Les attraper encore bébé est un défi. Si la méthode s’avère efficace, la chercheuse devra possiblement en faire l’élevage.

Des corneilles

Elle entend tout de même réaliser une étude comparative avec des corneilles, qui sont très présentes au Québec.

En attendant, elle traite ses corbeaux avec un soin jaloux. Ces derniers se sont récemment trouvés menacés par des aigles à tête blanche, qui rôdaient en bordure du fleuve.

Publicités